Comment combiner la marche et les abdos?

  • Comment combiner la marche et les abdos?

    Comment combiner la marche et les abdos?

     

    J’enseigne cette technique pour tonifiez les abdos en marchant et prévenir les douleurs au bas du dos.

    Saviez-vous que vous pouvez réellement tonifier vos abdominaux à l’aide d’une bonne technique de marche ?

     

    Ah ! Je perçois quelques moues dubitatives qui traversent l’écran. Si vous êtes l’une d’entre elles, force est d’admettre que vous percevez la marche comme un exercice pour les jambes uniquement. Et pour le cœur. À la limite, pour les bras et les épaules. Quoique, à se balancer sans charge ni bâtons, le renforcement demeure minime.

    Mais qu’est-ce qui se retrouve entre vos jambes et vos bras ?

    Votre tronc bien entendu.

    Et quels sont les muscles qui composent votre tronc ?

    Les muscles du dos, les pectoraux… et les abdominaux !

    (Dans le livre Corps compris, corps épanoui il y a le Petit test 2: Marcher avec son dos)

    Marcher avec son dos.

    Vous arrive-t-il de développer des tensions dans le bas du dos lors de vos marches prolongées ?

    Encore plus si le terrain est accidenté ? Si tel est le cas, vos abdominaux ne participent probablement pas assez activement à votre manœuvre déambulatoire.

    Marcher en équilibre.

    Aussi surprenant que cela puisse maintenant vous paraître, il faut vous rappeler que la marche demeure toute une prouesse d’équilibre! Il n’y a qu’à observer un bambin à ses débuts en tant que bipède pour le réaliser. Puis, de le constater à nouveau à l’autre extrémité de la vie…

    Logiquement, si la marche consiste en une activité d’équilibriste, des muscles stabilisateurs bien alertes vous sont indispensables. Et quels sont les principaux muscles stabilisateurs ? Eh ! oui, les abdominaux !

    Marcher avec ses abdos.

    Revenons au mal de dos.

    La colonne vertébrale étant très articulée, elle a besoin d’un bon soutien pour protéger ce qu’elle a de plus précieux : notre système nerveux.

    Tous ces petits coussins intervertébraux et toutes ces racines nerveuses ne doivent en aucun cas être malmenés. La colonne possède personnellement son armada musculaire courant de vertèbre en vertèbre et se rattachant également aux côtes pour obtenir une plus grande stabilité. Néanmoins, cela ne suffit pas au contrefort de l’avant-garde, c’est-à-dire le ventre.

    Marcher avec son dos ou ses abdos?

    Voici un petit Test d’efficacité des abdominaux qui peut également servir d’exercice à réaliser tout au long de la journée.

    Car, le ventre dépourvu d’armature osseuse doit impérativement redoubler d’effort pour résister aux assauts générés par le constant déséquilibre d’un pas à l’autre. Le cas échéant, le dos prend bien malgré lui la relève. Et n’oublions pas que cette surcharge de travail ne va pas sans conséquence, se traduisant par des tensions musculaires, des raideurs et autres problématiques qui peuvent toutes être évitées à condition d’entraîner vos abdominaux à venir assister votre dos.

    (Vous pouvez également lire l’article suivant Posture et activation musculaire : au secours des lombalgies chroniques.)

    Cela étant écrit, ne serait-il pas merveilleux de tonifier vos abdominaux à chacun des milliers de pas que vous faites quotidiennement? Mais ne faites pas l’erreur de tenter d’activer vos abdos simplement en “rentrant” le ventre lorsque vous marchez, car cette façon de précéder bloque le diaphragme et vous ne tiendrez pas le coup bien bien longtemps…

    En l’occurence, si vous résidez dans la région de Trois-Rivières, je vous encourage à vous inscrire à FlexyMarche pour révolutionner votre façon de marcher à l’aide de vos abdos, et ce, avec la bonne technique!

    Je vous invite à lire également:
    Comment s’entraîner sans y penser?
    Podomètre mon ami!

    Posturalement vôtre,

    Martine