2 trucs pour obtenir un ventre plat.

  • 2 trucs pour obtenir un ventre plat.

    2 trucs pour obtenir un ventre plat.

     

    Tenir son ventre, ce n’est pas le “rentrer”.

    Un jeu de muscles plus subtil est nécessaire.

     

    Tu tiens tes abdos toute la journée?!
    Dit-elle avec dans la voix un mélange d’étonnement et d’incrédulité. Et sur le visage une pointe très présente de scepticisme.

    Comme je la comprends. Car je sais par expérience que pour la majorité des gens, « tenir ses abdos » signifie les presser contre sa colonne vertébrale à en écraser son abdomen, résultant en une sérieuse gêne du mouvement du diaphragme.

    Bref, nous l’obtenons ce ventre plat tant désiré, mais au prix de sacrifier sa respiration. Pas très viable comme stratégie d’apparence.

    Comprenez bien ceci : pour atteindre cet objectif morphologique du ventre plat — et de surcroît tonique — cela doit passer par la posture.

     

    Posture…

    Petit mot magique : posture. Presque mystique. Pour certains, perfectionnisme inatteignable. La première image qui vient à l’esprit est celle d’un dos droit.

     

    Bien oui, évidemment se tenir le dos droit. Mais qui peut se tenir ainsi toute la journée?
    Nous revoilà à la case départ!
    C’est fatiguant à la longue se tenir le dos droit.

    Si c’est le cas, force est d’admettre que la personne ne s’y prend pas de la bonne façon. L’accent n’est pas mis au bon endroit.

    Par exemple, si vous ne faites que soulever ou redresser la cage thoracique en reculant les épaules, effectivement, vous faites appel davantage à votre musculature dorsale que ventrale.

    Ce bombage du torse, tout en faisant glisser vos omoplates vers l’intérieur en direction de la colonne, exige beaucoup d’effort; vos muscles n’ont aucun répit. S’ils se relâchent le moindrement, l’impact est immédiat et vous retrouvez votre affalement quotidien, cage thoracique affaissée et épaules plus ou moins voûtées.

     

    Utiliser les bons muscles.

    Mais comment — diable — peut-on vraisemblablement se tenir le dos droit sans avoir recours à la musculature dorsale? Pire, en utilisant les abdominaux! Énigme ou dichotomie?

     

    Ni l’un ni l’autre, tout est logiquement fonctionnel.

    Voici le mystère dévoilé au grand jour : la combinaison de l’autograndissement (accompagné par le mouvement de recul du menton), et du vissage du bassin au bon angle* (coccyx en tête de manœuvre nous alignant dans la bonne direction).

    Ces deux actions entreprises simultanément procurent bien-être, satisfaction (ventre plat) et solidité (pour le dos). En prime, vous pouvez respirer! Petit bonus non négligeable, avouez-le.

     

    Pour un confort à long terme.

    Effectivement, une fois l’objectif atteint, la posture se maintient avec un minimum d’effort, et permet à vos abdominaux de se relâcher le temps que les poumons refassent le plein.

     

    De fait, les abdominaux effectuent un mouvement de pompage qui permet à la circulation sanguine de s’écouler sans entraves. Les muscles dorsaux convenablement irrigués demeurent souples et vigilants, et cessent de se contracturer et de vous tourmenter.

    Mais ce n’est pas tout! Le plus beau dans cette façon de procéder est qu’elle s’applique en toute occasion : assis, debout, à genoux, accroupi, en mouvement ou immobile. Voilà ce que j’enseigne dans mes cours et ateliers.

    * Visionnez le vidéo pour en savoir plus sur le vissage du bassin au bon angle, c’est un extrait de l’Atelier Ab-Dos 101 cliquez ici

    D’autres articles connexes: Quel est le lien entre le dos droit et le ventre plat? et Comment se tenir le dos droit sans forcer inutilement?

    Posturalement vôtre!