Marcher du talon : pourquoi et comment corriger cette démarche?

La talonnade correspond au supplice de la goutte. Rien de moins.

Imaginez une goutte d’eau égarée qui se désintègre sur votre front en un mini splash. Confortablement allongé à prendre du soleil, cela peut s’avérer très rafraîchissant. Juste une. Surprenante, mais rafraîchissante.

Répétez ce scénario à toutes les secondes, et je parie qu’au bout d’à peine une minute cela deviendra franchement agaçant. Pourtant, il ne s’agit que de 60 gouttes…

Masochiste, poursuivez encore quelques milliers de répétitions. Hormis l’atterrissage de la goutte qui se sera transformée en effet de coup de marteau – bien qu’elle n’ait pas pris un gramme – et vous vous retrouvez carrément, ou circulairement, avec une dépression au milieu du front ! Sans négliger votre état dépressif tout court.

Revenons à vos talons.

Qu’en est-il de l’attaque du sol par le talon à chacun de vos pas ? Je précise : à chacun de vos milliers de pas quotidiens.

Cela agit vraisemblablement tel un impact digne d’un mini séisme que vous faites subir aux articulations de vos jambes et qui se répercute jusqu’à votre colonne. Selon votre point faible (genoux, hanches ou région lombaire ?), des problèmes peuvent surgir. À plus ou moins longue échéance. Mais ils sont évitables. Voire réversibles. À condition bien entendu de modifier votre technique de marche.

Que ce soit pour vos articulations ou votre entourage – la personne qui vit en dessous…  corriger ce détail technique de votre démarche ne peut faire que du bien. Que du bonheur !

Incidemment, la FlexyMarche réduit l'impact du talon au sol. Elle s’en sert pour vous porter. Vous transporter.

Une fois acquise, cette technique vous donne l’impression de glisser sur le sol. Vous vous sentez plus léger. Bref, elle vous donne presque des ailes !

Voici d'autres avantages à pratiquer la FlexyMarche:

  • Vous réalisez que vous pouvez marcher plus longtemps sans vous fatiguer.
  • Mieux encore, sans générer de tension dans le bas du dos.
  • Sans provoquer de douleurs articulaires au niveau des genoux ou des hanches.

De plus, vous pouvez flexymarcher:

  • Peu importe la vitesse à laquelle vous déambulez.
  • La durée de votre trajet.
  • Le type de terrain/revêtement de plancher que vous arpentez.

Alors, arrêtez de vous torturer, pardon de talonner, et venez FlexyMarcher avec nous !

Consultez l'horaire des prochains cours clic

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 / 750 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 3 et 750 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.