Comment s’entraîner sans y penser? Est-ce possible?

  • Comment s’entraîner sans y penser? Est-ce possible?

    Comment s’entraîner sans y penser? Est-ce possible?

     

    Améliorez l’efficacité de chacun de vos pas quotidiens pour vous maintenir en forme et en santé!

    Voilà une excellente façon de s’entraîner sans y penser.

     

    –        Je n’ai pas de temps à perdre pour faire de l’exercice.

    Voilà la triste réalité de trop de carriéristes. Pour ne nommer que ceux-là. En faites-vous partie?

    Bien entendu, ce que je propose demande du temps également, direz-vous?

    Je vous rétorque : pas de la façon dont je l’envisage. Ai-je piqué votre curiosité?
    Allons-y avec un premier élément.

    La marche

    Nos jambes nous (sup)portent du lever au coucher. Nous les commandons, elles exécutent. Nos pieds se relaient le poids de notre corps des milliers de fois par jour. Des milliers…

    Et si vous rendiez chaque pas plus performant?

    Intéressant, mais encore : comment?
    Incrédule?

    Marcher. Vous le faites depuis la tendre enfance. Vous possédez des décennies d’expérience!

    Est-ce possible de marcher autrement?

    Je vous réponds : le corps est malléable. C’est mon dicton. Je dirais même plus, mon dogme.

    Marcher est une action motrice. Comme toute action motrice, nous pouvons nous y entraîner[1]

    –        Ça y est! Il me semblait que nous allions devoir investir du temps à nous entraîner.

    …en commençant d’abord par rendre vos milliers de pas quotidiens plus performants. Voilà l’astuce de s’entraîner sans y penser, simplement en améliorant ce que vous faites déjà.

    Pour vous convaincre, visualisez le corps tel une belle mécanique avec ses roues d’engrenage et ses courroies d’entraînement. Les engrenages doivent demeurer bien huilés et les courroies bien bandées pour faire avancer la machine harmonieusement.

    Traduction :

    Vos articulations représentent les engrenages et les muscles représentent les courroies d’entraînement.

    Conséquemment, vous pouvez améliorer la performance de chacun de vos pas en vous assurant que vos articulations demeurent bien alignées les unes par rapport aux autres, ce qui permet aux muscles d’agir plus efficacement, avec plus de puissance.

    Performance, efficacité, puissance, voilà des mots associés à l’entraînement. Vos pas quotidiens vous permettent de vous s’entraîner sans y penser.

    Mieux marcher pour protéger ses articulations, ralentir l’usure et le vieillissement.

    L’efficacité musculaire en retour protège les articulations, réduisant ainsi les risques de blessures (tendinites, bursites) et d’usure (arthrose). De plus, à l’aide d’une technique de marche performante, vous ne subissez pas chacun de vos pas, mais littéralement ces derniers vous propulsent vers l’avant, vers un avenir plus confortable, repoussant les affres du vieillissement articulaire.

    Sans quoi, avec l’âge la longueur des foulées rétrécit. La puissance de la propulsion diminue. C’est la dégringolade, la déchéance qui vous voit échoir sur un canapé trop moelleux (pour vos vieux os!) et y rester un trop grand nombre d’heures par jour.

    Non merci, pas pour vous, n’est-ce pas?

    En attendant, prenez conscience des occasions que vous laissez filer de vous entraîner sans y penser et qui vous permettraient d’ajouter quelques dizaines (voire centaines!) de pas supplémentaires par jour. Vous comprendrez mieux en lisant la suite clic

    Posturalement vôtre,


    [1] Livre de référence: Hall, Joanna, La marche active pour tous., Édition Marabout, 2014, 160p.

     

    Vous aimez? Partagez!