Les fessiers: Comment les activer en montant les escaliers?

  • Les fessiers: Comment les activer en montant les escaliers?

    Les fessiers: Comment les activer en montant les escaliers?

     

    Deux conditions à respecter afin d’activer efficacement les fessiers en gravissant les marches.

     Voici la suite de l’article 1 truc pour ménager les genoux dans les escaliers 

    En respectant ces deux conditions, vous tonifierez vos fessiers tout au long de la journée et bien plus encore.

    1) Maintenir le tronc bien droit

    Il peut sembler logique de pencher légèrement le tronc vers l’avant, au-dessus de la marche suivante, puisque cela représente la direction de notre mouvement. Malheureusement, deux problématiques biomécaniques peuvent découler de cette manœuvre.

    • Premièrement, l’inclinaison du tronc vers l’avant nous empêche d’activer efficacement les fessiers situés à l’arrière. De plus, cela risque de générer des tensions inutiles dans le bas de votre dos.
    • Deuxièmement, il y a fort à parier que votre genou s’avancera trop loin en avant des orteils, ce qui mène au prochain point.

     

    2) Amorcer le mouvement de la hanche (et non seulement du genou)

    Lorsque nous escaladons les marches, plusieurs articulations entrent en jeu. Portons notre attention sur les deux principales : le genou et la hanche. Dans les deux cas, l’action engendrée sera une extension de l’articulation : l’articulation se déplie.

    Puisqu’il s’agit d’une action motrice imputable à des articulations différentes, des muscles différents s’activeront.

    • Extension du genou : le quadriceps
    • Extension de la hanche : le grand fessier

    Or, l’activation du quadriceps peut induire beaucoup de pression sur le genou, si ce dernier n’est pas correctement aligné au-dessus de la cheville. D’autre part, si le travail n’est pas équitablement réparti entre le quadriceps et le fessier, le genou se retrouve surchargé et éventuellement signale sa présence sous forme de douleur…

    Cela dit, vous pouvez déduire l’action de monter les escaliers provoquant des douleurs au niveau de vos genoux, signifie que vos quadriceps ne suffisent pas à générer la force nécessaire à eux seuls et qu’ils demandent du renfort. En l’occurrence, les fessiers deviennent le choix logique et biomécanique tout indiqué pour parvenir à cette fin.

     

    En conclusion

    Pensez davantage à monter les escaliers à partir du mouvement de l’ouverture de la hanche (en activant le fessier) une fois que le pied est déposé sur la marche, plutôt que de penser à déplier le genou.

    Une fois que vous aurez bien saisi ce concept, vos genoux vous en seront reconnaissants et les escaliers ne vous feront plus soupirer. Car tout compte fait, les escaliers représentent une excellente façon d’entretenir des jambes vigoureuses et un cœur jeune !

    Je vous souhaite un bel été rempli d’escaliers !