Syndrome fémoro-rotulien: comment le soulager ?

  • Syndrome fémoro-rotulien: comment le soulager ?
    Image by Angelo Esslinger from Pixabay

    Syndrome fémoro-rotulien: comment le soulager ?

    Le syndrome fémoro-rotulien (ou fémoro-patellaire) se caractérise par des douleurs sur l’avant du genou ou sous la rotule. Cela survient surtout lors de la descente des escaliers ou d’une pente, ainsi qu’en position assise prolongée.

    La saison estivale et automnale avec ses belles couleurs nous donne plus d’occasions de faire des randonnées pédestres ou des promenades lors de nos visites touristiques. Malheureusement, plusieurs personnes en viennent à se priver de ces plaisirs à cause de douleurs aux genoux telles que décrites ci-haut.

    Exercices thérapeutiques visant le syndrome fémoro-rotulien

    Généralement, voici ce que propose les professionnels en réadaptation comme exercices pour compléter les éventuels traitements en physiothérapie ou autre :

    • l’étirement du quadriceps
    • l’assouplissement de la bandelette iliotibiale (côté externe de la cuisse)
    • l’équilibration de la force des différentes sections du quadriceps.

    Hormis ces bons conseils, je soutiens qu’un autre point peut grandement aider, voir régler le problème. Et je parle en toute connaissance de cause, ayant moi-même été diagnostiquée au début de la trentaine pour les deux genoux.

    Les fessiers à la rescousse!

    Il s’agit d’apprendre à déléguer une partie du travail des quadriceps vers les muscles de notre arrière-train. Eh! Oui, encore les fessiers! Dans un article précédent, j’en parlais pour aider au maintien du dos droit lors de mouvement exigeant l’inclinaison du tronc.

    Visualisez bien que le quadriceps est loin de l’articulation sur laquelle il agit (le genou) comparativement aux fessiers qui sont littéralement collés sur cette dernière (la hanche). Je peux vous illustrer ceci en vous demandant ce qui est le moins pénible : transporter une lourde charge à bout de bras, ou, collée contre vous? Réponse évidente n’est-ce pas?

    Faire appel aux fessiers pour la force et la posture

    Les muscles de nos cuisses et ceux de nos fesses sont les plus volumineux du corps. Ils génèrent également le plus force. Mais une région est mieux placée que l’autre pour appliquer sa force. Et pensez-y bien, vos douleurs surviennent lors d’un mouvement qui implique simultanément les deux articulations : celle du genou et celle de la hanche. Donc, c’est une excellente stratégie de demander aux fessiers de prendre une plus grande charge de travail.

    De plus, cela concède un  avantage non négligeable, celui de vous renseigner sur la qualité et la justesse de votre posture. Car les fessiers entrent en action que si le dos est maintenu bien droit! Relisez l’article « Plier au bon endroit pour renforcer et protéger le dos ».

    Posturalement vôtre!

    Vous aimez? Partagez!